facebook-icon   flickr-icon   youtube-icon

French Dutch English

Arctic Cat 1000 Wildcat

 

Annoncé depuis maintenant quelques temps le SSV sportif à la sauce Arctic Cat débarque enfin sur le continent européen d’abord dans une version Off Road non homologué en attendant la fameuse homologation européenne qui devrait arriver dans les mois à venir (annoncé en août - septembre avec un tarif aux alentours de 20 900 € TTC si le passage à l’homologation se passe comme prévu).

 

Quoiqu’il en soit le concessionnaire KD Quad n’a pas su résister au plaisir d’acquérir cette nouveauté que l’on annonce un peu comme l’anti Polaris RZR 900 XP ou du moins une sérieuse alternative !!

 

Mais qu’avons nous réellement pensé de ce Wildcat tant attendu.

 

DSC 0030

 

 

En ce qui me concerne je ne pense pas que le Wildcat est un anti XP 900 mais simplement un beau projet d’Arctic Cat qui a su ouvrir une nouvelle niche de SSV à la sauce buggy en proposant une machine fun différente de tout ce qui existe actuellement.

 

 En regardant le Wildcat on se trouve en effet face à une machine épurée dont la conception ressemble bien plus à un buggy qu’à un SSV classique du style Rhino, Commander, RZR ou Prowler pour ne citer que ceux là.

 

 Inspiré en droite ligne des bajas américaines la ligne allongé, le centre de gravité rabaissé et l’absence de garde boue enveloppant renforce la ligne typée buggy et que cela fait du bien de voir une grande marque de quad innover dans une nouvelle niche en ne jouant pas les espions sur la concurrence et proposer une machine différente de ce que l’on trouve actuellement sur le marché.

 

DSC 0164

  

Ce que l’on remarque également se sont les énormes suspensions avec une course de 43,2 cm à l’avant monté sur un jeu de triangle et de 45,7 cm à l’arrière monté sur des bras de suspensions solides.

 

DSC 0007

  

La position de conduite est elle aussi plus typée buggy avec des sièges baquets confortables installés le plus bas possible dans l’habitacle et un volant qui tombe naturellement sous les mains.  Les habituels filets de protections faisant office de porte sur la plupart des SSV sont remplacés part une sorte garde fou histoire d’être bien calé dans le véhicule et d’encore une fois faire différemment de ce qui existe déjà !!

 

 Le moteur est placé en position centrale et le radiateur est en position haute derrière les dossiers des sièges baquets juste au-dessus de ce qui fait office de benne.  Il est bien refroidi part deux gros ventilateurs histoire de bien refroidir le gros bi-cylindre de 1000 cc, le même que celui qui équipe le 1000 Thundercat de la marque.  En dessous de cette petite benne on y retrouve également le réservoir à essence pouvant contenir jusqu’à 33 litres en espérant tout de même que le Wildcat soit moins gourmand que la plupart des SSV actuels.

 

DSC 0005

 

 

Dans le nez du Wildcat bien moins allongé que ce qu’il parait sur les photos on y retrouve le radiateur d’huile et le petit moteur de la direction assistée.

 

 Niveau look général çà sent le racing, perso j’adore et clair qu’il ne passe pas inaperçu avec sa silhouette de buggy à la sauce baja américaine reste que vu de face Arctic aurait tout de même pu faire un petit rallongement d’aile avant histoire de cacher un peu les grands passages de roue quelques peu inesthétiques, mais bon, vu les débattements énormes des suspensions il vaut mieux tout compte fait laisser de la marge et puis on vous l’a dit pas de compromis pour le Wildcat le look est épuré.

 

Après avoir plusieurs fois tourné autour il est temps maintenant de m’installer comme passager à bord de ce gros chat sauvage et de voir un peu son comportement.

 

 Bon on vous l’a dit le Wildcat ne ressemble à aucun autre SSV et cela se ressents dès que je prends place à bord avec mes 1,85 mètres, mes 130 kgs (oui oui j’ai repris un peu de poids !!) et ma souplesse d’ours ardennais autant vous dire que pour rentrer dans le Wildcat faut que j’étudie la manière où j’aurais le moins l’air con !!!  Bref en gros faut un peu se casser en quatre pour prendre place à son bord c’est que çà se mérite de rouler différent !!

 

 Une fois installé les sièges son confortable, mes grandes guibolles sont quelques peu relevés et placées style «crapaud en rut» du fait d’une assise un peu basse.  A noter que les sièges ne sont pas ajustable et que de toute manière ils ne peuvent pas être déplacés en arrière car ils sont stoppés par l’emplacement du radiateur en position arrière.

  

Le tableau de bord quant à lui est on ne peu plus simple avec la clef de contact, le bouton d’enclenchement des 4 roues motrices, un compteur et une boite à gants riquiqui quant au sélecteur on remarque directement que le wildcat est également muni d’une gamme courte, marche arrière et d’un frein de parking en plus de sa position neutre et de sa gamme longue.

 

DSC 0012

 

Jean Marie Kindt fondateur de la concession KD Quad prend place à côté de moi au volant dans le Wildcat et premier constat même avec deux gabarits imposant il y a de la place dans la machine et on n’y est pas à l’étroit.

 

Premier coup de clef et le gros bi se met en route wouahhh superbe sonorité que se bloc moteur.  Niveau sonorité le top ici on est en présence d’un gros bloc il est vrai d’ancienne génération ce qui d’ailleurs pose quelques soucis au niveau de l’homologation mais quel plaisir pour les oreilles !!

 

Venu prendre un premier contact avec le gros chat histoire de l’apprivoiser et ne pas lui faire trop peur j’étais venu un peu en touriste,  pantalons baggy en toile, polar et lunette de soleil vu que sur ce genre de véhicule la présence d’un arceau et de ceinture de sécurité ne nécessite pas le port du casque.  Quand je vois Jean Marie enfiler sa tenue cross avec casque et lunette je me pose un peu des questions mais n’ose pas relever le mot !!!

 

Purée je comprends très vite ma pénitence dès les premiers tours de roue.

  

En effet sur la petite portion de route qui relie la concession aux premiers chemins de terre  calé à 90 -100 km/h derrière les véhicules qui nous précède je me prends des rafales de gravillons dans la tronche. En effet ayant une position assise assez basse on se prends tout dans la tronche et celà ne va pas s’améliorer dans les chemins vu la végétation assez haute en cette fin du mois de juin le nez du Wildcat vient fouetter les graminées qui remonte le long du capot et je me prends des centaines de graines dans la tronche telles des grêlons qui viendraient me fouetter le visage.  Que dire alors à l’approche des flaques d’eau avec l’absence de garde boue avant dès la première flaque me voilà décalqué de la tête au pied.  Un truc de fou si on devait décerner la palme de l’engin le plus salissant ou du moins le moins protégé je pense que le wildcat se placerais aisément sur la première marche du podium.  

 

DSC 0051

 

 

Bref on vous l’a déjà dit un engin sans compromis 100 % fun pour autant que l’on ait la tenue adéquate ceci dit avec une bonne paire de garde boue et un demi pare-brise cà devrait rentré vite dans le raisonnable mais est ce bien là la vocation du Wildcat.

  

Accélérateur au plancher à plus de 110 km/h dans les chemins bien que j’aie confiance au pilote j’ai serre tout doucement les fesses à l’approche de gros trou et orniérage.  Je me dit «aie aie aie ici çà va secouer ferme» je me cramponne comme je peu, j’essaye d’accrocher une poignée inexistante sur la partie avant droite de l’arceau et je dois donc me rabattre sur la seule poignée existante du garde fou en espérant que le choc ne soit pas trop violent.  

 

 Et là surprise le wildcat ne bronche pas d’un poil.  

 

Un truc de fou la machine est lancée à plus de 110 km/h dans les chemins et les suspensions absorbent tout les trous et les grosses ornières laissées par les engins agricoles, le Wilcat garde son cap et le pilote continue à enfoncer la pédale d’accélérateur.  

 

DSC 0056

 

 Pas un seul coup de raquette, rien, total confort, la machine ne saute pas et reste stable quelque soit l’état du terrain voilà le gros point fort hormis une puissant démoniaque et des suspensions de malades le châssis est super efficace ce qui permet de garder la machine dans la bonne trajectoire et de ne pas couper les gaz à l’approche de cassure.

 

 Ceci dit mieux vaut par contre garder un peu de marche lors de petit épingle car étant donné le grand débattement de suspension la machine aura tendance à s’écraser un peu en virage serré et lever de temps en temps la patte comme pour marquer son territoire.  Ceci dit ce sera tout l’art d’un bon préparateur de trouver le bon compris des réglages des suspensions en fonctions du type de terrain.

 

DSC 0100

 

 

Pour ma première prise de contact avant un essai plus poussé je dirais que cette machine m’a un peu fait penser au Buggy ALP Saiting 800 cc que j’ai eu l’occasion de tester au Raid Bleu avec certes la boite de vitesse en moins mais avec un moteur démoniaque et des suspensions de folie.

  

On peu sans trop se tromper dire que le Wildcat est un SSV sportif destiné plutôt à une clientèle plus jeune que l’on retrouvera en rando sportive et sur les gros raids africains.  Une machine fun, 100 % plaisir qui ne laissera personne indifférent et sur laquelle tous le monde se retournera.  Par contre, mieux vaut vous habiller en conséquence ou du moins y mettre un minimum de protection comme des gardes boues ou au minimum un demi pare-brise pour vous protéger un minimum des projections.

 

DSC 0073

 

 On sent que cette machine à d’abord été conçue pour la compétition avec ces débattements de folies, son gros moteur, son radiateur en position arrière bien protégé des projections de boue et bien ventilé par ce deux gros ventilateurs, çà largeur de 1,62 m, son bouchon de réservoir en position haute bien à l’abri des projections et horizontale de manière à avoir un remplissage aisé notamment avec l’aide d’entonnoir, derrick ou autre remplissage rapide plus un tas d’autre petites atuces qui me font dire que l’on devrait retrouver cette machine sur les Bajas ou endurance diverses où elle sera aussi à l’aise en début de course qu’en fin d’épreuve lorsque la piste sera bien creusée.

 

DSC 0078

 

 En attendant si vous voulez voir la machine et obtenir plus de renseignements vous pouvez vous rendre à la concession KD Quad :

  

http://www.kd-quad.com/

 

Chaussée de Beaumont n° 16B

 7000 Mons

 +32 (0)65 / 845 746

 

DSC 0115

 

  

MOTEUR

Cylindrée:

951cc

Type de moteur:

V-Twin, SOHC 4 temps 4 soupapes

Système de refroidissement:

Par liquide avec ventilateur

Capacité maximale du réservoir:

33,3 lt.

 

ENTRAINEMENT

Transmission:

Duramatic CVT

Boite de Vitesse:

P / R / N / L / H

Système d'entraînement:

2/4 WD (2/4 Roues Motrices) avec blocage du différentiel

Freins avant:

4-Wheel Hydraulic Disc

Freins arrière:

4-Wheel Hydraulic Disc

 

 

 

SUSPENSIONS

Type de suspension avant:

Double A-Arm (compression adjustment & reservoir)

Course de la suspension avant:

43,2 cm

Type de suspension arrière:

Double A-Arm (compression adjustment & reservoir)

Course de la suspension arrière:

45,7 cm

 

DIMENSIONS

Longueur totale:

304,8 cm

Largeur totale:

162,6 cm

Hauteur totale:

167 cm

Empattement:

228,6 cm

Garde au sol:

33 cm

Poids à sec:

592 kg (Dry)

 

 

 

COULEUR

Noir Métallisé, Vert Métallisé

 

CAPACITÉ DE CHARGE/REMORQUAGE

Remorquage L7E:

NA

Remorquage LOF:

NA

Remorquage T3 /T1:

NA

 

CARACTERISTIQUES SUPPLEMENTAIRES

Compteur digital / analogique, Peinture métallique, Volant ProGrip, Powersteering, parking brake, white LED lighting front, LED Taillight, Odometer, Tachometer, Trip Meter, Gear Indicator, Fuel Gauge, AWD Indicator, Hi-Temp/Low-Battery Lights, DC Outlet

 

EQUIPEMENTS SPECIAUX

Roues en aluminium, Console centrale avec espace de rangement supplémentaire, Commutateur combiné pour 4-Wheel Drive / Diff. Lock, EFI

 

 

DSC 0181

 

Remerciement à Jean Marie kindt et Geoffrey Kindt pour nous avoir accueillis et fait réaliser nos premiers tours de roues en Arctic Cat 1000 Wildcat

  

 

Proposer un événement

Recherche