facebook-icon   flickr-icon   youtube-icon

French Dutch English

Maxxis PDV 2012

 

Appellation exacte : Maxxis PDV Racing Mondial du Quad 12 H ou l’enfer de la plaine bressane pour cette édition 2012 !!!

 

Ayant pour la première fois couvert les 12 heures de Pont de Vaux en 2006 jamais je n’avais connu de telles conditions atmosphériques sur la plaine bressane étant donné qu’il faut remonter 10 - 15 ans en arrière pour trouver des conditions de courses similaires.  Dès le contrôle technique la pluie c’est mise à tombée sur le site du mondial du quad si bien que l’appareil photo est resté en grande partie bien au chaud dans son sac.

 

DSC 0018

 

Petit moment de répit cependant lors de la présentation des équipages en ville ou la pluie a cessé de tomber durant un instant juste le temps de la présentation sur le podium en ville et assez que pour permettre aux démonstration de freestyle BMX et trial avec la présence de Fred Crosset d’avoir lieu et d’en mettre plein les yeux aux nombreux spectateurs qui ont malgré tout fait le déplacement malgré la météo incertaine et oui PDV reste PDV et peu importe ce que madame météo a décidée rien ne peux venir gâcher cette belle fête du quad.

 

DSC 0072

 

Pour cette 26ème édition et pour la deuxième année consécutives une nouvelle catégorie c’est créée au sein du Mondial du quad à savoir la catégorie «Cross Country» et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est gros 4x4 ne passe pas inaperçu au milieu des quads sportifs d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un superbe proto sur base d’un Polaris Touring préparer de main de maître par le Team Quad Action 38 dont le boss Didier Crochat à fait appel à Betty Kraft que l’on ne présente plus ainsi qu’au guerrier des tatamis, ex-ministre des sports David Douillet qui du haut de son mètre 96 ne passe pas inaperçu au guidon de cette superbe préparation.  Côté Can am Jérémie Soyez du team JPS c’est également bien entouré avec Olivier Devos habitué des enduros et baja quad ainsi que le très rapide Sébastien Guyette récents vainqueurs entre autre du Championnat de France SSV, même Arctic Cat est présent sur la ligne de départ avec le team «Amicale Quad Bike» qui aligne un Thundercat 1000 piloté par Thierry Vandendaele et Christophe Hecq.

 

Au niveau des quads sportifs beaucoup de prétendants à la victoire avec deux figures emblématiques que sont Jérémie Warnia côté Can am qui fera équipe avec deux pilotes américains Jost Frederick et Ty Dillan Zimmerman et Romain Couprie côté Yamaha qui fera équipe quant à lui avec Le hollandais Joe Maessens et l’italien Nicola Montalbani.  

 

Il serait bien trop long d’énumérer tous les prétendants à la victoire tant le plateau est relevé cette année avec plus de 100 teams engagés et de nombreux équipages qui pourraient bien venir jouer les troubles fête notamment du côté des teams belges qui affectionnent particulièrement cette endurance.

 

Notons également que l’équipage 100 % américains composé de Adam Mc Gill, Codie Gibson et Joe Byrd manager par le préparateur belge Thierry Verstappen et faisant partie des grands favoris de cette éditions 2012 a déclaré forfait sur le fil pour des raisons interne au team.

 

Photos avant course

 

 

Essai Chrono

 

Pour cette séance d’essai chrono la soleil à même fait son apparition et c’est sur une piste qui s’assèche de plus en plus à 30 minutes de la fin que Jérémie Warnia sort la grosse artillerie et signe une excellent chrono pour enfoncer encore un peu plus le clou dix minutes plus tard avec un temps de 3.05.744 qui le placera en premier position des essais devant Romain Couprie suivit quant à lui de Mathieu Ternynck et du belge Thomas Remacle qui se place en embuscade.

 

Classement essais Chrono

 

 Chono1

Chrono2

Chrono3

 

Photos essais

 

 

1er manche (15h00-18h00 : 3H)

 

Le départ de la 1er manche se fait sous un ciel menaçant mais pour l’instant pas de pluie à l’horizon.  Dans ces conditions c’est Romain Couprie qui prends le meilleur départ et vire en tête au premier virage suivi d’Adrien Mangieu, Mathieu Ternynck et Jérémie Warnia qui deux tours plus tard aura vite fait de combler son retard afin de s’installer en tête et compter près de de 20 seconde d’avance après une heure de course sur Romain Couprie suivi de Mangieu, Ternynck et Remacle

 

DSC 0385

 

 

Après 2 heures de course de marathon c’est une autre course qui commence.  

 

Alors qu’il ne reste qu’une heure avant la fin de la manche des trompes d’eau s’abattent de nouveau sur le circuit de Pont de Vaux.  La piste se transforme en véritable patinoire et alors que la catégorie «Cross Country» prend son pied bon nombre de sportifs restent coincés dans les ornières creusées aux fils des tours quant aux zones roulantes elles sont transformées en véritables patinoires.  

DSC 0507

 

Dans ces conditions dantesques un pilote ou plutôt devrais-je dire un extra-terrestre sort du lot «Florian Ramel» coéquipier de Yoann Ciclet et Yann Magnin au guidon d’un Suzuki LTR 450 du team Comas Motos Race semble en effet sur une autre planète et tourne 40 secondes plus vite au tour que ces adversaires !!  La piste se creuse de plus en plus, les commissaires sont mis à rude épreuve pour tenter de dégager les quads pendus dans les ornières et des bouchons se forment un peu partout sur le circuit.  Les teams sont mis au courant des chronos réalisé par le team Comas Motos et tentent de réagir cependant le Jurassien semble apprécier ces conditions apocalyptiques et continue à enfoncer le clou en tournant 12 secondes plus vite au tour que ces autres adversaires remontant tours après tours tous leurs concurrents.  

Seul le team belges TR Racing réussi à maintenir un bon  rythme afin de rester devant remportant du coup cette première manche amputée de 10 minutes.  

 

Face aux conditions atmosphériques de plus en plus problématiques et aux nombreux bouchons un peu partout sur le tracé la direction de course prend ces responsabilités et prend la sage décision de hisser le drapeau rouge avant que des incidents plus graves ne surviennent d’autant que la météo annonce des éclaircies dans les heures à venir. 

 

DSC 0711

 

 

A l’issue de cette manche dantesque on retrouve donc en première position l’équipage Thomas Remacle - Yoann Gillouin - John Mitchell suivi à seulement 19 petites seconde de l’équipage Yoann Ciclet - Yann Magnin et Floran Ramel auteur d’une belle remontée tout en glisse qui a fait vibrer toute la plaine bressane en faisant le show sous les trompes d’eau ce qui au final c’est avéré payant.  Quant à Jérémie Warnia il a assuré deux relais suite à ces deux équipiers américains peu habitué à ce genre de situation et du coup rétrogradé à la 3ème place. L’équipage Mathieu Ternynck - Antoine Cheurlin et Clément Jay s’empare de la 4ème place provisoire tandis que l’équipage Romain Couprie - Joe Maessens - Nicola Montalbani s’accroche à la 5ème place provisoire.  A noter que deux autres Teams belges se classent parmi les 20 premiers à savoir le team Thiry Location composé de Arnaud Thiry - Guy Merteens - Valentin Renson à la 16ème place et le team Station Piron composé de Stéphane Piron - Marc Bolland - Maxime Cluydts à la 18 ème position sans oublié Thimothée Hieff et Randy Naveau associé au français Geoffrey Anique du team Holeshot Racing en 19 ème position à l’issue de cette première manche.

 

Photos manches 1

 

 

Classement Manche 1

 

M1.1

M1.2

 

2ème manche (20h00-01h00 : 5H)

 

Autre décision sage de la part des organisateurs : La deuxième manche sera amputée de 30 minutes de manière à donner la possibilité aux teams de prendre possession de leurs machines dans le parc fermé durant une période de 30 minutes avant de venir la placer sur la grille de départ et afin de leurs permettre de passer les machines au Karcher et ainsi éviter des problème de surchauffe suite aux conditions exceptionnelles rencontrées en fin de 1er manche et de manière à également soulager les mécanique afin de repartir dans des conditions de sécurité optimales avec des machines soulagées de plusieurs kilos de boues !!

 

 

Au départ de de la seconde manche c’est le quad numéro 2 de Mathieu Ternynck - Antoine Cheurlin - Clément Jay qui vire en tête du premier virage suivi du can am du team  DWR Motoworks qui malheureusement se tank dès le deuxième virage et se retrouve aux alentours de la 25ème place quant aux autre quads impossible de les distinguer ils sont déjà blindés de boue dès le départ.  Dans le deuxième virage pas mal de quad sont tanker dans des ornières profondes, un bouchon se forme il y a des quads dans tous les sens et franchement je pensais que le drapeau rouge allait de nouveau sortir.  C’étais sans compter sur le dynamisme et le courage des commissaires qui sont mis à rude épreuve pour essayer de dégager au plus vite les quads avant l’arrivée des leaders.  Chose qu’ils ont miraculeusement réussi à +/- réaliser car dès l’arrivée des leaders il ne reste plus que quelques quads tanker et pendant que les malheureux essayent tant bien que mal de s’extraire des ornières les premiers essayent de se frayer un chemin.

 

DSC 0731

 

 

Que se soit les commissaires, les machines ou les pilotes les conditions atmosphériques rendent cette 26ème édition particulièrement extrême.  Après seulement quelques tours c’est aux tours des assistances de mettre la main à la pâte (de boue !!!) car les quads rentrent uns à uns.  Les uns avec les radiateurs complètement obstrués, les autres avec les trains avant ouverts tandis que la nuit est tombée sur Pont de Vaux.  Entre les problèmes électriques liés à l’humidité et les lunettes obstruées par la boue les conditions de visibilité sont pour le moins réduite voir quasi nulle.  

 

DSC 0747

 

 

Au fil des tours l’équipage numéro 5 Yoann Ciclet - Yann Magnin - Florian Ramel du team Comas Motos remet le couvert et compte près de 3 minutes d’avance sur le deuxième à savoir l’équipage Florian Mangeot - Etienne Legendre - Julien Hartout du team Bailly Loisir. Après 2 heures de course la piste commence doucement à s’asséchée cependant les machines ont soufferts ainsi que les pilotes et la nuit risque d’être longue. 

 

DSC 0839

 

 

 

Après 3 heures de course les belges en embuscade commencent à remonter dans le classement avec en 9 ème position Stéphane Piron - Marc Bolland - Maxime Cluydts tandis que le team Thiry Location se positionne 11ème suivis du team Peschons en 12ème position et Thomas Remacle 13ème comme quoi les conditions de course humide les belges connaissent !!! 

 

Mais pour l’instant les français dominent encore largement le haut du classement avec toujours le Suzuki du teams Comas Motos en premier place suivi du Yamaha du team Drag’on Laeger’s n°2 et du Can am n° 110 du team Motoworks de jérémie Warnia tandis que le Yam de Romain Couprie pointe actuellement en 5ème position.  

 

DSC 0959

 

 

A l’issue de cette manche de 4h30 (manche de 5 h amputée de 30 minutes suite aux conditions climatiques exceptionnelles) c’est finalement le Suzuki LTR 450 du Team Comas Motos qui remporte la manche et se place du coup à une confortable 1er place au cumulé des deux manches avec un tour d’avance sur le le Yamaha de Mathieu Ternynck-Antoine Cheurlin-Clément Jay qui termine 4ème de la manche mais deuxième au cumulé.  Tandis que le quad de Romain Couprie-Joe Maessens-Nicola Montalbini en terminant 3ème de manche se positionne également 3ème au cumulé.  Quant à l’excellente 2ème place du team Bailly Loisir dans cette 2ème manche leur permet de se positionner en 4ème position au cumulé.  

 

DSC 0168 2

 

 

 

Et les belges dans tout çà me direz vous !! Et bien pas si mal même excellent avec Thomas Remacle-Yohann Gillouin-John Mitchell à une belle 5ème place au cumulée des 2 manche et une excellente 8ème place au cumulée pour le team Thiry Location composé de Arnaud Thiry-Guy Merteens-Valentin Renson tandis que le team Peschon se classe en 14ème position au cumulée des 2 manches.

 

 
Photos Manches 2
 

 

 

Classement Manche 2

 

M2.1

 

M2.2

 

Classement cumulé à l'issue des deux manches

 

C1.1

C1.2

 

3ème manche (13h00-17h00 : 4 H)

 

Dernier jour de course que ce dimanche avec encore 4 heures à tenir pour les pilotes et les machines qui auront connus un samedi de course pour le moins mouvementé reste à voir si les mécanique vont tenir pour cette dernière manche qui devrait se dérouler sur une piste certes sèche mais bien défoncé suite aux conditions connues samedi.

 

 

Coup de théâtre, les Can am ont connus pas mal de soucis électriques durant la nuit, le quad n° 110 de Jérémie Warnia n’a pas non plus été épargné et un problème survient au niveau du coupe circuit qui ne fonctionne plus.  Le règlement étant assez strict sur ce point le quad ne pourra pas se mettre sur la grille de départ et devra s’élancer des stands après réparation.  

 

 

 

Le départ est donné et c’est de nouveau le quad n°2 qui réalise le holeshot suivi de près par le quad n°5 et le n°1 de Romain Couprie qui n’aura pas d’autre choix que d’attaquer fort cette dernière manche si il veut remporter pour le deuxième année consécutive ces 12 heures car il totalise un tour de retard sur le quad n°5 de team Comas Motos qui à su tiré parti des conditions atmosphériques extrêmes de la journée du samedi ce qui est à la fois peu et confortable à la fois.

 

DSC 0433 2

 

 

 

Quant à Jérémie Warnia après s’être élancé des stands à la 68ème position bien énervé il a décidé de passer ces nerfs sur la gâchette se qui lui convient plutôt bien puisqu’il remonte à la 26ème position à seulement 1 tour des leaders de la manche à savoir Couprie/Maessens/Montalbini après seulement 30 minutes de course et pointe déjà en 6ème position après seulement 1 heure de course !!!  

 

DSC 0699 2

 

 

Après 2 heures de course soit +/- à la moitier de la manche coup de théâtre alors que le quad n°1 remontait tour après tour sur le n°5 une casse moteur viendra leur enlevé toute chance de victoire quant au team 110 de Jérémie Warnia il pointe maintenant en seconde position et réalise le spectacle à l’approche des tables !!

 

A moins d’une demi heure de drapeau à damier c’est au quad de Ternynck-Cheurlin-Jay 

 

n°2 de jeter l’éponge sur casse mécanique du coup le quad du team Motoworks de Jérémie Warnia-Josh Frederick-Ty Dillion Zimmerman parti en 64ème position remporte cette 3ème manche.

 

La plus haute marche du podium de cette 26ème édition des 12 heures de Pont de Vaux revient à Yoann Ciclet-Yann Magnin-Florent Ramel du Team Comas Motos sur le Suzuki 450 LTR auteur d’une fabuleuse remontée lors des manches du samedi impériale lorsque les conditions climatiques se sont dégradées.  Quant à la 2ème place elle revient au team belge TR Racing Silicom de Thomas Remacle-John Mitchell-Yoann Gillouin sur leur Yamaha 450 suivi du team Bailly Loisir de Florian Mangeot-Etienne Legendre-Julien Hartout également sur Yamaha 450.

 

DSC 0571 2

 

Signalons également l’excellente 6ème place du deuxième team Bailly Loisir de Thibault Lefrançois-Samuel Blancke-Thibault Barthe qui place le deuxième quad du team dans les 10 premiers du classement général ainsi que la 7ème place de Thimothée Hieff-Randy Naveaux-Geoffrey Anique.

 

Autre très belle prestation et non des moindre le team Girls Attack Amandine Dorey-Christelle Tarillon-Séverine Astier qui terminent premières au classement féminin sur leur Kawasaki 450 et se place à une très belle 30ème place au classement général sur 106 partants et 72 classés chapeau bas mesdemoiselles d’autant plus quant au connais les conditions climatiques aux quelles elles ont dus faire face. Nathanaël Abgrall-Camille Couderc-Justine Prunier terminant elles 2ème du classement à seulement 2 minutes et occupent la 31 ème place quant à Shirley Poglio elle complète le podium féminins et monte sur le 3ème marche du podium.

 

DSC 0570 2

 

 

 

Autre belle prestation également que celle de Jérémie Soyez-Sébastien Guyette-Olivier Devos qui remporte la catégorie «Cross Country» et place leur can am outlander 1000 à une belle 40 ème place au classement final.

 

 

DSC 0748 2

 

 

Pour cette catégorie «Cross Country» par contre je me pose quelques questions en effet étant moins même un passionné de quad utilitaire et ayant participé également à quelques petites épreuves sportives avec ce genre de machine j’attendais beaucoup de cette catégorie pour faire le spectacle sur la piste de PDV hors je suis resté un peu sur ma faim !!!  

Connaissant le niveau de pilotage de certains concurrents dans cette catégorie je m’attendais à voir du spectacle notamment au niveau des sauts, c’étais sans compter le fait que 12 Hrs c’est long pour se type de machine dans une telle configuration de course. 

 

DSC 0655 2

 

 

En effet, rien à voir avec le fait que les pilotes ne soient pas capable d’envoyer du lourd avec ce type de machine mais bien qu’il faut les préserver (pont, cardan...) et donc enrouler les sauts plutôt que de s’envoyer dans les airs aux risques de tout péter ce qui donnait certes des machines qui mettaient du gros gaz en ligne droite et dans les grandes dérives mais qui coupaient net les gaz à l’approche des sauts au détriment du spectacle.  

 

Je m’en viens naturellement alors à me poser cette question : les Utility entendez catégorie «Cross Country» ont ils bien leur place dans ce style d’épreuve d’autant que celà m’étonnerais que çà attirent beaucoup plus de participants dans ce style de configuration de course.  

 

DSC 0771 2

 

 

L’idéal serait bien entendu de leurs créer leurs propre manche comme à la «Motors» sur un circuit spécifique enduro avec pierriers, bourbier, passage de troncs.. ce qui parait faisable vu les vestiges des 8 Hrs Motos sur certaines partie de la piste de PDV où de telles zones avaient été pensées.  Cependant, là aussi on risque de se confronter au manque d’intérêt des participants et de se retrouver avec peu de machines au départ.  L’idéal serait alors de les intégrer au Quad Contest en aménageant peut être d’une part la course en deux fois deux heures et en aménagement la piste de telles manière à permettre au Quad Utility d’emprunter certains échappatoires plus direct mais par contre composés de difficultés diverses (bourbiers, pierriers, troncs...) de manière à ce qu’ils puissent jouer dans la tête de course et avec une épreuve plus courte moins éprouvante pour ce type de machine qui permettrait aux pilotes d’envoyer du lourd dans les sauts et ainsi faire le spectacle.  Et si je me suis permis de faire c’est petite remarque ce n’est pas que j’ai quelques choses contre cette catégorie que du contraire j’aimerais dans l’avenir qu’elle se développe encore plus avec pourquoi pas dans un futur des manches réservées à ce type de véhicule et avec plus de 100 participants au départ !!!

 

 

Quoiqu’il en soit je suis sur que l’organisation réfléchi dès maintenant à de nouvelles idées pour l’éditions 2013 car c’est celà aussi PDV des organisateurs qui ne se reposent pas sur leurs lauriers mais se remettent en question toutes les années pour proposer encore plus de spectacle et d’animations d’année en année afin d’en faire non pas une simple course mais un véritable évènement incontournable.

 

DSC 0956 2 copie

 

 

 

On l’a encore vu cette année avec le Quad Expo qui n’en fini pas de se développer et pour la première année l’organisation de randonnées qui ont attirées plus de 100 randonneurs pour une 1er avec des parcours de grandes qualités mais de celà nous en reparlerons par la suite.

 

 

 

Pour terminer avec cette édition 2013 félicitations bien entendus aux vainqueurs mais également aux organisateurs et aux commissaires qui n’ont pas eux la tâche facile lors de cette 26ème édition mais ont su mener à bien cette épreuve devenue mythique au fil des années.

 

 
Photos Manche 3
 

 

 

Classement Manche 3

 

M3.1

M3.2

 

Classement Final des cette 26éme édition des 12 Hrs de Pont-De-Vaux

 

FINAL

Et pour conclure on ne s’aurais pas tout à fait complet en ne félicitant pas Olivier Mauviel et toute l’équipe Quadlib site internet francophone de référence notamment pour l’actualité sportive qui encore une fois à réalisé un super direct tout au long de se week-end découvrez d’ailleurs la petite video ci-dessous en interview avec le big boss des ces 12Hrs Maurice Maingret. 

 

 

Proposer un événement

Recherche